Type et date de soutenanceSoutenance de thèse

Le secours à autrui entre droit, politique et morale. Reconnaissance et rétribution des actes de secours courageux en Chine contemporaine

Chayma Boda

Thèse dirigée par :

  • Isabelle Thireau (EHESS/CNRS, CCJ-CECMC)
  • Carole Gayet-Viaud (CNRS, CESDIP)

Jury :

  • Frédéric Caille (rapporteur, Université Savoie Mont Blanc)
  • Hélène Piquet (rapportrice, Université du Québec à Montreal)
  • Nicolas Dodier (EHESS, CEMS)
  • Gilles Favarel-Garrigues (CNRS, CRI)
  • Liora Israël (EHESS, CMH)

Résumé :

Dans les années 1990 en Chine, une politique d’encouragement au secours courageux s’institutionnalise à travers la création de fondations et de règlements dits « pour la protection et la récompense de la justice et du courage ». Il s’agit de la mise en place d’un dispositif national de reconnaissance et de rétribution de personnes identifiées comme « ayant vu le juste et agi avec courage (jianyiyongwei 见义勇为) ».  Au départ, le dispositif contribue à la définition d’un domaine non-étatique de la participation à la sécurité publique. Il est investi dans la décennie suivante pour rétribuer des actes d’assistance et de secours d’urgence au titre de contribution privée, bénévole et opportune à la « bonne atmosphère de la société (shehui zhengqi 社会正气) » et à la moralité chinoise en général. Cette thèse s’intéresse à l’évolution des périmètres de la catégorie de « voir le juste et agir avec courage », aux techniques de certification, de récompense et de publicisation de tels actes, ainsi qu’à leur mobilisation au sein d’affaires mettant à l’épreuve les définitions juridiques, politiques et morales de la responsabilité civile d’assistance. L’octroi d’un titre pour secours courageux, tout en contribuant à définir des responsabilités différenciées d’assistance dans la population, conduit également à former un statut honorifique privilégiant l’accès à certains droits (assurance sociale, protection juridique, permis de résidence…). La politique de récompense des actes de secours courageux participe en outre à la structuration des rapports entre droit, politique et morale au sein de l’action publique et particulièrement du gouvernement de la justice. Enfin, en investissant de telle manière la sphère civile de l’entraide, l’État chinois s’allie des citoyens un à un, sur la base du mérite, tandis que du côté des sauveteurs en recherche de reconnaissance émerge un enjeu, celui de « peupler le monde de gens biens » au sein d’une époque où se recomposent les repères de l’identification d’autrui et de la signification à apporter à ses actes.

Date :

  • Jeudi 15 juin 2023, 14h-18h

Lieu :

  • EHESS, Salle A07-37, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris